Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Vers l'adrénaline et au-delà !

    C'est mon grand-père qui m'a inoculé sa fascination pour les avions de chasse. Du coup, j'ai toujours eu un côté un peu différent des autres. Quand j'étais enfant, mes compagnons de jeux collectionnaient les voitures. Ils en avaient des dizaines, de toutes sortes et de toutes tailles. Mais en ce qui me concernait, c'était les avions de chasse. Je n'en avais pas beaucoup, mais je ne les aurais pas échangés contre dix barils de petites voitures. J'en avais toujours un ou deux dans mes poches. Et lorsque mes camarades m'invitaient à jouer aux petites voitures, je les regardais d'un oeil torve et m'en allais jouer avec mes avions. J'étais déjà très doué en rapports humains, à l'époque. :-) Je suis aujourd'hui adulte, mais cette adoration-là a traversé les années. Et mes petits avions sont désormais dans les poches de mon fils. Ce virus trans-générationnel ne semble donc pas prêt de s'éteindre ! Il était fatal qu'un jour, je grimpe à bord d'un véritable avion de chasse pour découvrir ce que l'on éprouve là-haut. Ce que j'ai fait il y a quelques jours, à bord d'un Mirage. Depuis le temps que j'imaginais ce moment, j'avais peur que le vol ne soit pas à la hauteur. De sortir de l'appareil en me disant que ce n'était pas si terrible que ça. Mais je n'ai pas été déçu. Quand j'ai retrouvé le tarmac, en fin de compte, on aurait dit Bouddha ayant trouvé l'illumination, tellement je rayonnais ! Parce que même si j'ai rêvé de ce vol durant des années, c'était encore mieux que tout ce que j'avais imaginé. Il y a des moments où j'ai bien cru que j'allais m'évanouir. Ce vol a été d'une telle violence par moments qu'il me paraît impossible à décrire. D'ailleurs, j'ai failli ne pas rédiger de billet sur cette expérience. Il n'y a pas de mots pour décrire de tels moments. Mais il fallait quand même que j'en dise quelques mots. Il m'aura fallu quelques décennies pour réaliser ce rêve, mais ça valait le coup d'attendre. Parce que je n'ai jamais connu une telle décharge d'adrénaline que celle que j'ai pu avoir lors de ce vol en Mirage. Les informations pratiques sont disponibles sur ce site : https://www.tematis.com/vol-avion-chasse

  • Le sourire parfait

    Une série d’expériences tenues par des chercheurs britanniques avec des modèles de visage humain en 3D ont permis de découvrir les caractéristiques du sourire idéal. La perfection réside dans des lèvres légèrement soulevées et une symétrie des coins de la bouche. Des scientifiques britanniques ont réalisé une série d'expériences avec des modèles de visage humain en 3D pour percer le mystère du sourire parfait. Les résultats sont publiés dans la revue PLOS One et l'article paru dans la revue Sciencemag en dévoile les particularités. La recherche réalisée a permis de révéler qu'un sourire discret, avec les lèvres légèrement relevées et une symétrie dans la position des coins gauche et droit de la bouche en sortait vainqueur. Les expériences ont été réalisées avec la participation de près de 800 volontaires. Les participants devaient observer attentivement les expressions des visages humains générées sur ordinateur pour évaluer le niveau de leur sincérité, leur attractivité et le poids émotionnel. Les larges sourires ont en outre fait peur aux participants des expériences.

  • Petite et grande cuisine

    Mon niveau en cuisine est relativement faible. En fait, on pourrait même dire qu'il se résume globalement à choisir la puissance et la durée de cuisson pour une barquette micro-ondes ! Néanmoins, je fais des efforts. Je me suis ainsi essayé jeudi dernier à un atelier de cuisine à Lyon. Et c'était plutôt agréable, je dois dire. La chose peut paraître inexplicable au premier abord, mais ça s'explique très simplement, au final : parce que préparer un plat sous la houlette d'un chef, c'est une partie de plaisir, par rapport au fait de cuisiner seul chez soi. D'abord, l'environnement était plaisant : les cuisines étaient nickel et rangées au millimètre. Pour moi qui ai une cuisine où les affaires semblent changer de place toutes seules, c'est plutôt agréable ! Après, il y avait un chef qui était là pour nous secourir à chaque étape du plat, ce qui est parfait pour quelqu'un dans mon genre : je ne cuisine pas à la maison car j'ai besoin d'une personne qui m'accompagne et m'explique, sans quoi je suis vite perdu. Et enfin, j'ai pu utiliser des tonnes d'ustensiles sans avoir à les nettoyer derrière. Et pour un type comme moi, je peux vous dire que ça change les choses ! Si je suis un apôtre des plats surgelés, c'est en partie en raison de la vaisselle que cela exige à chaque fois qu'on cuisine... :) Et voilà pourquoi, même si j'ai été enchanté par l'atelier, ça ne m'a pas motivé plus que ça à remettre le couvert à la maison. Dans mon quotidien, je n'ai en effet pas à disposition tous ces trucs qui rendent la cuisine tellement plus simple... Je crois qu'il est donc inutile de faire ce genre d'expérience dans l'espoir de se mettre à la cuisine pour de bon : il faut déjà apprécier la cuisine pour cela. Mais si c'est pour passer un agréable moment, ce cours de cuisine est tout indiqué : ma femme et moi y avons passé un très bon moment ! Je vous mets d'ailleurs en lien le site, si vous vous sentez une âme de chef... http://www.cours-de-cuisine.net