Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • L'incentive à fourchettes

    L'entreprise pour laquelle je travaille a une myriade de défauts, mais une qualité rare qui contribue à rattraper tout le reste : elle sait comment entretenir la motivation de ses collaborateurs. En plus des différentes primes et autres bonus qu'elle nous propose, elle organise plusieurs fois par an des incentives très divers. La semaine dernière encore, mon entreprise nous a ainsi proposé, à mes collègues et moi, de participer à un incentive culinaire en Andorre. Ce n'est pas la première fois que je suis une animation de ce genre, et j'apprécie toujours autant les moments passés aux fourneaux. Je ne suis pourtant pas un passionné : à la maison, par exemple je me défile le plus souvent dès lors qu'il s'agit de cuisiner. Mais comme c'est le temps d'une seule journée, je me laisse prendre au jeu dès lors que cela entre dans le cadre d'un incentive. Ce qui me plaît le plus dans ce genre d'événement, c'est la convivialité qui s'en dégage à chaque instant. Lorsqu'on se retrouve tous ensemble autour d’une table et qu'on doit éplucher une grande quantité de légumes, il est impossible de ne pas discuter ensemble. Et comme l'activité manuelle a tendance à détendre, cela se fait le plus souvent dans une ambiance décontractée. L'autre avantage, c'est qu'un atelier de ce genre permet de bousculer un peu la hiérarchie. Derrière les fourneaux, le positionnement dans la boîte n'a plus la moindre valeur, et le gars qui travaille à la photocopieuse peut venir en aide à des manageurs bien plus gradés, pour peu qu'il ait l'habitude de cuisiner. Ce renversement des barrières amène le plus souvent à une certaine solidarité et à une plus grande cohésion au sein de l'équipe. Mais le meilleur reste à mon sens la dégustation proprement dite, quand vient le moment de profiter enfin de son travail. A ce moment-là, on est généralement affamé, et l'on profite d'autant mieux des plats préparés qu'on a sué aux fourneaux. Du coup, la dégustation devient un grand moment de convivialité, favorable aux échanges. Bref, de tous les incentives que je suis amené à faire, l'atelier culinaire reste parmi mes préférés. Pour avoir les détails pratiques, je vous laisse le contact de l’organisateur : http://www.agenceincentive.com/destinations/europe/incentive-en-andorre/

  • Anonymous attaque Trump

    Le mouvement hacktiviste a lancé une campagne baptisée #OpTrump contre le candidat à la primaire républicaine le plus populaire en vue de l’élection présidentielle américaine de 2016, visé en raison de ses propos contre les musulmans. Le milliardaire avait appelé lundi dernier, dans un communiqué, à un arrêt des entrées des musulmans aux Etats-Unis, jusqu'à ce que le Congrès "puisse comprendre ce qui se passe" après l'attaque de la semaine dernière en Californie. "Donald Trump, on nous a communiqué que vous souhaitiez interdire aux musulmans d'entrer aux Etats-Unis. Cette politique aura un impact énorme. C'est ce que veut l'État islamique: plus il y aura de musulmans malheureux, plus l'Etat islamique aura de possibilités de recrutement… Réfléchissez à deux fois avant de dire quoi que ce soit", avertit Anonymous dans une vidéo. Et de prévenir: "Vous êtes averti, M.Donald Trump. Nous sommes Anonymous. Nous sommes légion. Nous ne pardonnons pas. Redoutez-nous". Quelque temps après cette déclaration, le site web de la Trump Tower, gratte-ciel new-yorkais de 58 étages appartenant au milliardaire américain, a subi une attaque par déni de service (DDoS). Sur un compte Twitter, Anonymous a revendiqué l'attaque. Plus tôt, Donald Trump avait appelé à "l'arrêt total et complet de l'entrée des musulmans aux Etats-Unis jusqu'à ce que les élus de notre pays comprennent ce qui se passe", d'après un communiqué intitulé "Communiqué de Donald Trump pour empêcher l'immigration musulmane". Suite à cette déclaration, la Maison Blanche avait jugé qu'en proposant d'interdire à tous les musulmans d'entrée aux Etats-Unis, Donald Trump s'était "disqualifié" lui-même de la course à l'élection présidentielle de novembre prochain. Bien que le groupe n'ait pas encore déclaré la fin de sa campagne anti-Trump, les internautes ont déjà constaté que si l’arme habituelle d'Anonymous est de rendre publiques des informations secrètes sur ses cibles, les hackeurs n'ont fait que bloquer son site pour quelques heures. A ce propos, le site The Verge ironise en se demandant si on pouvait encore découvrir quelque chose sur M. Trump de plus honteux pour lui-même que les déclarations qu’il fait déjà publiquement.

  • Evolution intellectuelle

    L'inévitable nécessité d'une évolution intellectuelle a pour premier principe élémentaire la tendance primitive de l'homme à transporter involontairement le sentiment intime de sa propre nature à l'universelle explication radicale de tous les phénomènes quelconques. Quoiqu'on ait justement signalé, depuis l'essor spécial du génie philosophique, la difficulté fondamentale de se connaître soi-même, il ne faut point cependant attacher un sens trop absolu à cette remarque générale, qui ne peut être relative qu'à un état déjà très avancé de la raison humaine. L'esprit humain a dû, en effet, parvenir à un degré notable de raffinement dans ses méditations habituelles avant de pouvoir s'étonner de ses propres actes, en réfléchissant sur lui-même une activité spéculative que le monde extérieur devait d'abord si exclusivement provoquer. Si, d'une part, l'homme se regarde nécessairement, à l'origine, comme le centre de tout, il est alors, d'une autre part, non moins inévitablement disposé à s'ériger aussi en type universel. Il ne saurait concevoir d'autre explication primitive à des phénomènes quelconques que de les assimiler, autant que possible, à ses propres actes, les seuls dont il puisse jamais croire comprendre le mode essentiel de production, par la sensation naturelle qui les accompagne directement. On peut donc établir, en renversant l'aphorisme ordinaire, que l'homme, au contraire, ne connaît d'abord essentiellement que lui-même; ainsi, toute sa philosophie primitive doit principalement consister à transporter, plus ou moins heureusement, cette seule unité spontanée à tous les autres sujets qui peuvent successivement attirer son attention naissante. L'application ultérieure qu'il parvient graduellement à instituer de l'étude du monde extérieur à celle de sa propre nature, constitue finalement le plus irrécusable symptôme de sa pleine maturité philosophique, aujourd'hui même trop incomplète encore, ainsi que je l'ai suffisamment expliqué dans la quarantième leçon, où nous avons hautement caractérisé une telle subordination comme la première base nécessaire de la biologie positive. Mais, à l'origine, un esprit entièrement inverse préside inévitablement à toutes les théories humaines, où le monde est, au contraire, toujours subordonné à l'homme, aussi bien dans l'ordre spéculatif que dans l'ordre actif. Sans doute, notre intelligence n'aura enfin atteint à une rationnalité parfaitement normale que d'après la conciliation fondamentale de ces deux grandes directions philosophiques, jusqu'ici antagonistes, mais pouvant devenir suffisamment complémentaires l'une de l'autre: j'espère démontrer, en effet, à la fin de ce volume, que cette conciliation est désormais possible; et son principe général constituera la conclusion la plus essentielle de l'ensemble de ce Traité. Quoi qu'il en soit, une telle harmonie, qui peut à peine être aujourd'hui entrevue dans la plus haute contention du génie philosophique, ne pouvait, certes, aucunement diriger le premier essor spontané de la raison humaine.